A propos

Présentation

Âme voyageuse, nomade et rêveuse, j’ai parcouru plusieurs pays au gré de mes études, de mon parcours professionnel et de mes désirs, en sac à dos et seule. Quand je dis « parcouru », c’est que je n’ai jamais vécu plus d’un an à un seul endroit autre que celui où j’ai grandi, mais je suis une voyageuse lente, j’aime prendre mon temps, me laisser porter par mes impressions et sensations. J’aime avoir la liberté de pouvoir m’arrêter deux semaines ou deux mois dans un village paumé dans la montagne, où la plupart des touristes ne font que « passer ». J’aime prendre le temps de connaître le rythme des endroits que je visite, de sentir l’énergie de ses habitants et de la nature tout autour, de découvrir les endroits un peu plus secrets et moins accessibles. Loin de moi l’idée de « cocher des cases » de choses à voir, je voyage sans programme et sans attente, me laissant toujours surprendre et émerveiller. J’essaie aussi de voyager responsable, en ne prenant l’avion que pour traverser un océan, en faisant attention à ma consommation et en évitant mon impact sur la planète et tous les environnements que je traverse.

A 20 ans, pendant mon année d’Erasmus à Dublin, je m’étais dit que je ferais le tour du monde lorsque j’aurais 25 ans. Et puis finalement à 25 ans, j’ai eu une promotion à mon travail, j’étais installée dans un appartement avec mon copain, et je n’avais pas d’économies. Plusieurs raisons, ou excuses, pour ne pas partir.
Comme pour beaucoup, la période de confinement a été un électrochoc. Je suis partie en vacances à Madère fin 2020, pour y célébrer le nouvel an 2021. Un bouffée d’oxygène au milieu de toutes les restrictions, un bol de nature pure, de randonnées et de rencontres. En mettant le premier pied dans l’auberge, je me suis sentie pleinement moi et libre. Et au moment du feu d’artifice du 1er janvier, j’ai compris que ce chemin était le mien.
En rentrant de ces vacances, la situation sanitaire ne s’était toujours pas améliorée et j’étais toujours en télétravail. J’ai pris la décision de quitter la France et de travailler depuis Tenerife dans les Canaries. Ça a été la meilleure décision de ma vie, et le début d’une vie de nomade, faite de rencontres, d’apprentissages, de défis, de découvertes et d’émerveillements.
Je suis rentrée après 5 mois pour organiser mon départ, 4 mois plus tard, pour 16 mois de voyage en Amérique latine.

Idée du blog

L’idée de ce blog est venue tôt dans mon voyage parce que je me suis trouvée plusieurs fois avec un besoin de chercher des informations sur des randonnées moins connues et pouvant être accessibles pour une femme seule. Pourtant ce n’est qu’en rentrant en France que j’ai commencé à le créer et à rédiger. Tout au long des 16 mois de voyage, j’ai fait le choix de laisser de côté le blog, souhaitant profiter entièrement de toutes les expériences vécues.
Et lorsque je me suis enfin posée pour écrire quelques articles, je me suis rendue compte du pouvoir de l’écriture, de l’importance de partager son expérience et ses réflexions, pour encourager d’autres femmes à voyager, à oser suivre leurs rêves et leurs désirs. L’écriture permet de prendre le temps de mettre des mots sur des sensations, graver un état d’esprit et des émotions, permet de continuer à voyager et faire voyager.
Les articles que vous lirez contiennent les informations sur quelques randonnées et treks que j’ai faits seule ou accompagnée pendant mes voyages dans les îles Canaries et en Amérique latine, mais surtout des impressions et réflexions que j’ai pu avoir. Ces mots n’engagent que moi, mon expérience, mais je suis heureuse de la partager avec vous.

Le blog me permet aussi de diffuser des photos prises en Bolivie, au Pérou, en Argentine et au Brésil. Capturer le moment présent, l’essence d’une montagne, des éléments – l’eau, la terre le feu, l’air-, d’une plante, d’un mouvement, capturer la beauté de notre planète et son caractère éphémère. Capturer ces clichés pour se rappeler, pour se connecter, pour immortaliser. Capturer ces instants pour partager, voyager. Tout en poésie.

Bon voyage entre ces lignes!